HiStOiReS VaGaBoNdEs
"JE N'ENSEIGNE PAS, JE RACONTE" (MONTAIGNE). VAGABONDER vers le SOLEIL LEVANT sur la CROUTE du MONDE : PARIS, PRAGUE, BUDAPEST, SOFIA et RILA, ISTANBUL, APHRODISIAS, PAMUKKALE, KONYA, la CAPPADOCE (GOREME, PASABAG, ZELVE, CAVUSIN, NEVSEHIR, KAYMAKLI), l'ARMÉNIE et la GÉORGIE (UN PEU PARTOUT !)


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Mes amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

A1. POEMES : liens
A2. RECITS : liens
A3. LITTERATURE : liens
A4. HISTOIRE GEOGRAPHIE : liens
A5. ARTS : liens
A6. HUMEUR : liens
B10. PARIS
B11. PRAGUE
B12. BUDAPEST
B13. BULGARIE
B14. ISTANBUL
B15. TURQUIE
B16. TBILISSI
B17. GEORGIE

Sites favoris

http://inde.uniterre.com
http://inde2.uniterre.com
http://inde3.uniterre.com
http://nepalaises.uniterre.com
http://bouddha.uniterre.com
http://sikh.uniterre.com
http://hindou.uniterre.com
http://darjeeling.uniterre.com
http://durajasthan.blogspot.com
http://gujarates.blogspot.com
http://nepalaises.blogspot.com
http://bouddhique.blogspot.com
http://hindouistes.blogspot.com
http://jain.uniterre.com
http://jainiste.blogspot.com
http://georgia.uniterre.com

Newsletter

Saisissez votre adresse email

MONASTÈRE DE GHÉLATI (KUTAISI) (Géorgie, 01.13) (18 PHOTOS)

 

 

Monastère de Gelati, depuis la route de Motsameta.

 

 

 

 

 

MONASTÈRE DE GHÉLATI

 

 

(KUTAISI)

 

 

 

 

 

 

Églises : Sainte-Vierge, Saint-Georges.

 

 

 

Situé à onze kilomètres au nord-est de Kutaisi, j'y arrive en vingt minutes. Le minibus monte la Gelati Street, passe une église, continue dans la même direction.

La route monte vers la chaîne du Ratcha, puis le bus prend un embranchement à droite.

De nombreux lacets sur 2,7 km conduisent jusqu'au complexe monastique.

 

 

Ce complexe est composé de bâtiments anciens.

La principale église est dédiéà la Sainte-Vierge. Le roi David IV le Constructeur la fonde en 1106. Il fonde aussi une académie, qui devient un des principaux centres culturels et intellectuels de Géorgie au Moyen Age.

 

 

 

David IV le Constructeur.

 

 

 

Deux églises, Saint-Georges et Saint-Nicolas, sont plus petites. Une tour clocher date du XVIème siècle.

 

 

Des constructions plus récentes sont reléguées à la périphérie du domaine. A l'ouest, des logements abritent les moines. Après leur expulsion en 1922 par les Bolcheviks, des moines reviennent habiter le monastère en 1988.

À l'est, plusieurs maisons peuvent servir de dortoirs pour les pèlerins.

 

 

Près de l'entrée, l'église Saint-Georges est fermée.

À défaut de voir les fresques à l'intérieur, j'en fais le tour.

 

 

 

 

 

Saint-Georges est en restauration. Des échaffaudages occupent un flanc. On vient de changer les fenêtres et les tuiles vernissées du toit conique.

 

 

J'aime ces tuiles vertes et brunes, chaleureuses, qui captent merveilleusement la lumière.

Elles s'intègrent parfaitement avec la pierre et le paysage.

Quel contraste avec le nouveau toit métallique de la cathédrale de Bagrati ! 

Les toits de la tour clocher et de Saint-Nicolas sont déja dotés de tuiles de ce type.

 

 

 

 

Tuiles du toit de Saint-Nicolas.

 

 

 

À quand le tour de l'église de la Sainte-Vierge ? Sa toiture métallique rouillée a fait son temps !

 

 

L'église la plus petite, Saint-Nicolas, est également fermée.

 

 

                            

 

 

 

Après une montée au sommet de la tour pour voir cloches et paysage, j'espère que l'église principale est ouverte.

 

 

Cette fois, je ne suis pas déçu.

 

 

 

 

 

 

L'église de la Sainte-Vierge contient des dizaines de fresques dans la nef, dans le narthex, ainsi que dans des porches séparés.

 

 

 

 

 

Le Christ du dôme semble loucher ! Sans doute une défaillance visuelle due à la fatigue...

Les plus belles fresques sont groupées dans le choeur.

J'apprécie particulièrement :

- une Vierge à l'Enfant, entourée de deux archanges (XIIème siècle).

 

 

 

 

 

 

 

Devant la Vierge et l'Enfant, un bandeau est orné de trois magnifiques fresques.

Ma préférée représente le Christ trônant au Ciel, dans une mandorle d'énergie, entouré de quatre archanges en plein vol. Du grand art.

 

 

 

 

 

 

 

À coté, deux fresques splendides alignent les milices célestes des archanges et des anges.

 

 

 

 

 

Pour le plaisir, j'ajoute deux scènes : une Nativité et Jésus lavant les pieds de ses disciples.

 

 

 

 

 

 

 

Dans la nef principale, un jeune homme passe l'aspirateur. Comme il me voit photographier, il me donne son adresse électronique pour que je lui envoie des photos.

Un peu plus tard, il m'offre un verre de vin.

 

 

À l'ouest, les fresques et les icônes sont récentes. Leur qualité artistique est moyenne.

Mais un évêque sort du lot, par son visage intelligent :

 

 

 

 

 

 

De même, dans le transept sud, un crucifix dégage une intensité remarquable :

 

 

 

 

 

 

Je regarde aussi attentivement les fresques de deux porches séparés et du narthex.

 

 

Peu de monde sur le domaine en quatre ou cinq heures de présence.

Quatre ou cinq moines, très discrets.

Trois personnes occupées à l'entretien, dont le garçon à l'aspirateur.

Les rares fidèles viennent par groupes de deux ou trois personnes.

 

 

Je songe à repartir quand une foule arrive pour un mariage traditionnel.

Limousine Lincoln blanche de vingt mètres de long.

Cameraman courant devant le cortège. Mariée en robe blanche. Jeunes femmes en tenue de sortie, cuisses découvertes et hauts talons. Foule de garçons d'honneur.

Tout ce monde s'engouffre dans l'église. Quelques curieux s'éparpillent vers les autres lieux du complexe.

 

 

Sous la tour clocher, un lavoir accueille une source.

L'eau descend vers une zone de fouille archéologique, protégée par une charpente de bois.

De grandes jarres sont inserrées dans des roches.

Sans doute un entrepôt de réservoirs pour l'eau. Peut-être aussi pour le vin et l'huile.

 

 

 

VOIR la SUITE sur :

 

17/01/2013: MONASTÈRE DE GHÉLATI 2 (KUTAISI) (5 PHOTOS)

 

 

 

Lionel Bonhouvrier.

 


Lien

Publié à 12:12, le 18/01/2013 dans B17. GEORGIE, Ghelati
Mots clefs :

MONASTÈRE DE GHÉLATI 2 (KUTAISI) (Géorgie, 01.13) (5 PHOTOS)

 

 

 

MONASTÈRE DE GHÉLATI

 

 

(suite)

 

 

 

 

 

VOIR le DÉBUT sur :

 

18/01/2013: MONASTÈRE DE GHÉLATI (KUTAISI) (18 PHOTOS)

 

 

 

 

Je regarde attentivement les fresques de deux porches séparés et du narthex.

Les plus belles fresques sont dans la chapelle du porche dont la porte est surmontée par un portrait de Jésus Christ.

 

 

 

 

 

La déisis de l'abside de la chapelle me plaît :

 

 

 

 

 

 

 

Peu de monde sur le domaine en quatre ou cinq heures de présence.

Quatre ou cinq moines, très discrets.

Trois personnes occupées à l'entretien, dont le garçon à l'aspirateur.

Les rares fidèles viennent par groupes de deux ou trois personnes.

 

 

Je songe à repartir quand une foule arrive pour un mariage traditionnel.

Limousine Lincoln blanche de quinze mètres de long.

Cameraman courant devant le cortège. Mariée en robe blanche. Jeunes femmes en tenue de sortie, cuisses découvertes et hauts talons. Foule de garçons d'honneur.

Tout ce monde s'engouffre dans l'église. Quelques curieux s'éparpillent vers les autres lieux du complexe.

 

 

Sous la tour clocher coule une source. Ce lieu devait servir aussi de lavoir. L'eau descend vers une zone fouillée, protégée par une charpente de bois.

De grandes jarres sont inserrées dans des roches.

Sans doute une zone de réservoirs pour l'eau. Peut-être aussi pour le vin et l'huile.

 

 

Après la tour clocher et l'église Saint-Nicolas, le bâtiment suivant semble abriter l'académie.

 

 

 

 

 

 

L'académie est fermée, impossible de vérifier... Le porche est soutenu par des piliers aux quadruples colonnes.

 

 

 

 

L'académie du XIIème siècle réunit d'éminents scientifiques, théologiens et philosophes du pays.

Beaucoup ont travaillé dans des monastères ou à l'académie Mangan de Constantinople.

Deux noms émergent : Johann Petritsi et Arsen Ikaltoeli.

Le monastère est surnommé : "Nouvelle Athènes" ou "Seconde Jérusalem".

 

 

Près des logements des moines, un mausolée a été rénové extérieurement.

Mais l'intérieur nécessite des travaux. 

La pierre tombale du fond est celle de David IV le Constructeur.

 

 

À la sortie, quelques invités de la noce attendent au parking en fumant et discutant. 

Descendant la route, au-dessus d'une chapelle, une église abandonnée me semble idéale.

Grimpette. Belle vue sur Gelati.

Déjeuner à l'abris du froid dans le choeur de l'église. Pain, beurre, saucisson, mandarines.

 

 

Retour sur la route, en marche vers Kutaisi.

En amont, le cortège de véhicules du mariage ne cesse de klaxonner. Par un raccourci, je coupe quelques lacets et me poste près d'une fontaine.

Stop pour profiter des véhicules enrubannés de rose.

Le dernier s'arrête. Sa camionnette transporte une douzaine de jeunes gens, hommes et femmes.

Au milieu d'une fanfare de klaxons, je demande de descendre sur la place principale de Kutaisi, où nous arrivons :

- "Madloba ! Have a nice day !"

 

 

 

LIENS avec ce TEXTE :

 

21/01/2013: LES CLOCHES DE MOTSAMETA (KUTAISI) (10 PHOTOS)

20/01/2013: LES CLOCHES DE MOTSAMETA 2 (KUTAISI) (4 PHOTOS)
19/01/2013: SUR LA ROUTE DE MOTSAMETA (poème) (18.01.2013) (2 PHOTOS)
18/01/2013: MONASTÈRE DE GHÉLATI (KUTAISI) (18 PHOTOS)
17/01/2013: MONASTÈRE DE GHÉLATI 2 (KUTAISI) (5 PHOTOS)
16/01/2013: CATHÉDRALE DE BAGRATI (KUTAISI) (16 PHOTOS)

14/01/2013: MONASTÈRE DE SAPARA (16 PHOTOS)
13/01/2013: MONASTERE DE SAPARA 2 (7 PHOTOS)

 

 

 

Lionel Bonhouvrier.

 


Lien

Publié à 12:16, le 17/01/2013 dans B17. GEORGIE, Ghelati
Mots clefs :