HiStOiReS VaGaBoNdEs
"JE N'ENSEIGNE PAS, JE RACONTE" (MONTAIGNE). VAGABONDER vers le SOLEIL LEVANT sur la CROUTE du MONDE : PARIS, PRAGUE, BUDAPEST, SOFIA et RILA, ISTANBUL, APHRODISIAS, PAMUKKALE, KONYA, la CAPPADOCE (GOREME, PASABAG, ZELVE, CAVUSIN, NEVSEHIR, KAYMAKLI), l'ARMÉNIE et la GÉORGIE (UN PEU PARTOUT !)


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Mes amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

A1. POEMES : liens
A2. RECITS : liens
A3. LITTERATURE : liens
A4. HISTOIRE GEOGRAPHIE : liens
A5. ARTS : liens
A6. HUMEUR : liens
B10. PARIS
B11. PRAGUE
B12. BUDAPEST
B13. BULGARIE
B14. ISTANBUL
B15. TURQUIE
B16. TBILISSI
B17. GEORGIE

Sites favoris

http://inde.uniterre.com
http://inde2.uniterre.com
http://inde3.uniterre.com
http://nepalaises.uniterre.com
http://bouddha.uniterre.com
http://sikh.uniterre.com
http://hindou.uniterre.com
http://darjeeling.uniterre.com
http://durajasthan.blogspot.com
http://gujarates.blogspot.com
http://nepalaises.blogspot.com
http://bouddhique.blogspot.com
http://hindouistes.blogspot.com
http://jain.uniterre.com
http://jainiste.blogspot.com
http://georgia.uniterre.com

Newsletter

Saisissez votre adresse email

PRAGUE : liens

 

 

PRAGUE : liens

 

 

 

17/09/2012: SAINT NICOLAS DE MALA STRANA (17.09.2012) (7 PHOTOS).


16/09/2012: TEMPS RETROUVÉ (poème) (Prague, 16.09.2012).


15/09/2012: BEAUTÉ DE PRAGUE (15.09.2012) (3 PHOTOS).


14/09/2012: BALANCE DU TEMPS (Poème) (Prague, 14.09.2012) (2 PHOTOS).


13/09/2012: PRAGUE : MALA STRANA (13.09.2012) (3 PHOTOS).


12/09/2012: PRAGUE : RETROUVAILLES (12.09.2012)

 

 

 

 



Lien

Publié à 18:29, le 18/09/2012 dans B11. PRAGUE, Prague
Mots clefs :

SAINT NICOLAS DE MALA STRANA (17.09.2012) (7 PHOTOS).

 

 

 

 

     

 

 

 

 

 

SAINT NICOLAS

 

 

DE MALA STRANA

 

 

 

 

 

 

 

 

Quel bâtiment symbolise-t-il une ville célèbre ?

Pour de nombreux étrangers, la Tour Eiffel symbolise Paris.

Mais pour Prague ?

 

 

Les lecteurs de Franz Kafka chercheraient sans doute du côté du Château.

Soit la forteresse, soit les tours déchiquetées, aiguës de la cathédrale gothique saint Guy.

À moins qu'ils ne préfèrent un lieu du quartier juif, le vieux cimetière par exemple.

 

 

Malgré mon goût pour Kafka, c'est l'église baroque saint Nicolas qui cristallise pour moi cette ville, si diverse.

Où que je regarde, je cherche inconsciemment à situer la coupole et le clocher de saint Nicolas. C'est mon repère géodésique, d'où je calcule les distances vers le château, la vieille ville et vers les banlieues.

 

 

 

      

 

 

 

Je parle de l'extérieur de l'église saint Nicolas, que je ne me lasse jamais de regarder sous tous les angles possibles.

Depuis la place de l'église, des jardins de Mala Strana, depuis le pont Charles ou de la vieille ville, depuis le château ou d'autres bâtiments élevés.

 

 

Mais l'intérieur baroque me déçoit un peu. Je trouve parfois la décoration grossière : sculptures ou peintures, malgré le renom des artistes qui y ont travaillé. 

Je lui préfère par exemple l'église baroque de N.D de Lorette.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lionel Bonhouvrier.

 



Lien

Publié à 18:07, le 17/09/2012 dans B11. PRAGUE, Prague
Mots clefs :

PRAGUE : RETROUVAILLES (12.09.2012)

 

 

PRAGUE :

 

 

RETROUVAILLES 

 

 

 

 

À l'Ourobouros.

 

 

 

 

1

 

 

 

Poète, journaliste de la vie insuffisante

 

je ne joue pas au touriste

 

je n'habite, ni ne travaille à Prague

 

transformant chaque jour en habitude

 

 

 

J'y séjourne au coeur de la vie émouvante

 

je passe au tamis les heures vagabondes

 

repoussant les limites du sommeil

 

comme les cercles obscurs de l'enfer

 

 

 

 

2

 

 

 

Je marche sur les pavés yeux grands ouverts

 

dans les années de glace avant 1990

 

une mélancolie noire dégoulinait

 

depuis les sphères abstraites d'un pouvoir congelé

 

dans les poumons des habitants aux yeux tristes

 

engoncés dans des vêtements de passe muraille

 

 

 

Des lois mystérieuses approvisionnaient

 

les magasins, leurs vitrines

 

organisaient le vide

 

les gens stockaient n'importe quels produits

 

car disponibles, gérer la pénurie

 

quel art de la survie...

 

 

 

 

3

 

 

 

Depuis vingt ans, Prague s'habille de neuf

 

la vieille ville pimpante rêve d'épousailles

 

rivalise avec les riches cités occidentales

 

comme attrape touristes magnifique...

 

 

 

Les passants, de cafés en restaurants

 

consomment glaces, sandwichs, saucisses frites

 

tentés par le déballage de nourriture

 

un peu ivres de beauté urbaine.

 

 

 

L'argent couvre Prague d'arcs en ciel

 

des palais inaccessibles sont ouverts

 

les hôtels montent en gamme

 

l'argent irrigue façades et arrière-cours

 

chasse du centre pauvres, classes moyennes

 

la liberté s'épanouit avec le sens des affaires

 

 

 

 

Lionel Bonhouvrier.

 



Lien

Publié à 08:09, le 12/09/2012 dans B11. PRAGUE, Prague
Mots clefs :