HiStOiReS VaGaBoNdEs
"JE N'ENSEIGNE PAS, JE RACONTE" (MONTAIGNE). VAGABONDER vers le SOLEIL LEVANT sur la CROUTE du MONDE : PARIS, PRAGUE, BUDAPEST, SOFIA et RILA, ISTANBUL, APHRODISIAS, PAMUKKALE, KONYA, la CAPPADOCE (GOREME, PASABAG, ZELVE, CAVUSIN, NEVSEHIR, KAYMAKLI), l'ARMÉNIE et la GÉORGIE (UN PEU PARTOUT !)


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Mes amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

A1. POEMES : liens
A2. RECITS : liens
A3. LITTERATURE : liens
A4. HISTOIRE GEOGRAPHIE : liens
A5. ARTS : liens
A6. HUMEUR : liens
B10. PARIS
B11. PRAGUE
B12. BUDAPEST
B13. BULGARIE
B14. ISTANBUL
B15. TURQUIE
B16. TBILISSI
B17. GEORGIE

Sites favoris

http://inde.uniterre.com
http://inde2.uniterre.com
http://inde3.uniterre.com
http://nepalaises.uniterre.com
http://bouddha.uniterre.com
http://sikh.uniterre.com
http://hindou.uniterre.com
http://darjeeling.uniterre.com
http://durajasthan.blogspot.com
http://gujarates.blogspot.com
http://nepalaises.blogspot.com
http://bouddhique.blogspot.com
http://hindouistes.blogspot.com
http://jain.uniterre.com
http://jainiste.blogspot.com
http://georgia.uniterre.com

Newsletter

Saisissez votre adresse email

SEPT CERCLES DE L'AMOUR (1) (Tbilissi, Géorgie, janvier 2014)

 

 

SEPT CERCLES DE L'AMOUR

 

 

 

1

 

SURVIVRE

 

 

Survivre est notre préoccupation première.

L'instinct de survie nous pousse à satisfaire les besoins primaires : boire, manger, se loger, se vêtir, se déplacer, gagner de l'argent pour régler nos dépenses...

 

 

Quand notre sécurité matérielle est assurée, nous voulons nous reproduire.

Mâles et femelles se cherchent et se trouvent.

Et les enfants poussent comme des champignons après la pluie.

 

 

À ce stade,  les humains suivent leurs instincts, ne cherchent guère au-delà.

Mais l'amour les travaille, modèle la pâte primitive.

 

 

2

 

ÉGOÏSME

 

 

Le vieux fond d'égoïsme est difficile à déraciner.

Tant de gens agissent selon le précepte : "moi d'abord, que les autres se démerdent".

- "Si je ne pense pas à me faire plaisir, qui le fera ?", m'avoua une enseignante, avec une parfaite candeur.

 

 

La sagesse classique enseigne la maîtrise des sentiments par la raison, un comportement adulte et responsable, un idéal de vie sociale équilibrée

 

 

En réaction, une veine romantique exalte les sentiments, prône une révolte adolescente anti-sociale, encense l'égo au nom du génie incompris.

Cela attise un égoïsme forcené... 

 

 

Afficher son égoïsme amuse les goujats.

Sont-ils restés au stade adolescent d'affirmation agressive de soi et de rejet décomplexé d'autrui ?

Autrui ne compte pas, n'est qu'un faire-valoir.

 

 

Jouissance à se moquer, à provoquer pour choquer bourgeois, vieux et autres gens méprisables. 

Le goujat se délecte à violer les règles de savoir vivre. Il s'estime supérieur aux personnes esclaves de la politesse et des codes sociaux.

 

 

- "Pourquoi aimer ce bébé ? proteste le goujat. Il braille sans cesse, quelle calamité !

Quand il aura grandi, appris à parler, on verra.

Que la mère s'en occupe, j'ai d'autres chats à fouetter !"

 

 

 

3

 

AMOUR PROPRE

 

 

Un ami déçoit-il des attentes non formulées ?

Nous lui en voulons pour cette méconnaissance. Un ami devrait deviner et satisfaire nos moindres désirs !

Dans le cas contraire, nous le soupçonnons de nous manquer de respect, d'ignorer ou de sous-estimer notre valeur réelle.

Triste sire, l'amour propre broie volontiers du noir. 

 

 

 

Des millions de démocrates se rêvent monarque, honoré par une pléiade de sujets respectueux. 

Planètes gravitant autour de l'égo solaire.

L'étiquette est-elle violée ?

La susceptibilité s'enflamme.

- "Qu'on lui coupe la tête !", ordonneà la moindre contrariété, la Reine de Cœur du pays des Merveilles...

 

 

L'amour propre nous berne sur nous-même. Ce maître illusionniste intoxique, nous manipule entre orgueil et vanité.

Compliments, louanges, flatteries, nous gobons tout, comme des carpes promises à la friture !

 

 

Dressé sur ses ergots, l'homme coq s'égosille, persuadé que le soleil ne se lève qu'à son chant.

D'où l'orgueil et les mouvements de crêtes...

Cette Diva du poulailler parade ensuite parmi les poules énamourées.

Vanité de mâle, outrageusement flatté par la volaille

 

 

Portrait de contemporain (en système capitaliste avancé) :

- Susceptible, il ne supporte aucune critique. Se croit-il parfait ? Il flaire la moindre réticence, débusque l'ambiguïté d'un silence. Il exige des signes d'assentiment, une pleine approbation de ses propos ou actions.

 

 

- L'amour propre le tient sur une continuelle défensive. Irritable, il exige le respect, des égards pour sa personne. Les compliments le rassurent, flattent sa vanitéÀ l'occasion, il se couvre lui-même de fleurs... 

 

 

4

 

PENSER AUX AUTRES

 

 

Une importante minorité atteint à : "je pense aussi aux autres".

C'est l'oeuvre de l'amour. Celui qui aime apprend à s'oublier, à surmonter son égoïsme.

Penser aux autres, c'est se mettre à leur place, comprendre leurs besoins, leurs envies et leurs faiblesses.

L'amour veut le bien de l'être aimé.

 

 

Il bouleverse, fait sauter le carcan de l'égoïsme.

L'amour remet en question la vie individuelle, lui insuffle une énergie océanique.

Cette vie s'élargit, double ou triple de dimension.

Et l'univers palpite de significations nouvelles.

 

 

Goûter au fruit de l'arbre de vie fait percevoir le monde avec une âme plus vaste, renouvelée.

Deux êtres foudroyés, auréolés d'amour, deviennent philosophes : leurs yeux s'ouvrent, de surprises en surprises, aux mystères de la vie et de l'univers.

 

 

 

À SUIVRE...

 

 

 

Lionel SIGNAC.

 



Publié à 10:42, le 31/01/2014 dans A3. LITTERATURE : liens, Tbilissi
Mots clefs :
Page précédente
Page 4 sur 220