HiStOiReS VaGaBoNdEs
"JE N'ENSEIGNE PAS, JE RACONTE" (MONTAIGNE). VAGABONDER vers le SOLEIL LEVANT sur la CROUTE du MONDE : PARIS, PRAGUE, BUDAPEST, SOFIA et RILA, ISTANBUL, APHRODISIAS, PAMUKKALE, KONYA, la CAPPADOCE (GOREME, PASABAG, ZELVE, CAVUSIN, NEVSEHIR, KAYMAKLI), l'ARMÉNIE et la GÉORGIE (UN PEU PARTOUT !)


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Mes amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

A1. POEMES : liens
A2. RECITS : liens
A3. LITTERATURE : liens
A4. HISTOIRE GEOGRAPHIE : liens
A5. ARTS : liens
A6. HUMEUR : liens
B10. PARIS
B11. PRAGUE
B12. BUDAPEST
B13. BULGARIE
B14. ISTANBUL
B15. TURQUIE
B16. TBILISSI
B17. GEORGIE

Sites favoris

http://inde.uniterre.com
http://inde2.uniterre.com
http://inde3.uniterre.com
http://nepalaises.uniterre.com
http://bouddha.uniterre.com
http://sikh.uniterre.com
http://hindou.uniterre.com
http://darjeeling.uniterre.com
http://durajasthan.blogspot.com
http://gujarates.blogspot.com
http://nepalaises.blogspot.com
http://bouddhique.blogspot.com
http://hindouistes.blogspot.com
http://jain.uniterre.com
http://jainiste.blogspot.com
http://georgia.uniterre.com

Newsletter

Saisissez votre adresse email

RUE CHONKADZE (TBILISI) (Géorgie, 02.13) (6 PHOTOS)

 

 

 

 

 

 

 

RUE CHONKADZE

 

 

(Tbilisi)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

 

 

 

Qui sommes-nous ?

Sommes-nous uniquement un corps ?

Et dans ce cas, où est le centre de notre être ?

Dans le coeur ? Dans la tête ? Dans le cerveau ?

Et que faisons-nous de nos mains, de nos jambes ou de notre sexe ?

 

 

Où se loge le sens moral ?

Dans le coeur ou dans le cerveau ?

Êtres vivants, nous avons une âme qui anime notre corps. Certains croient que l'âme meurt avec le corps, d'autres pensent qu'elle est immortelle.

Je penche pour une mortalité du corps et de l'âme.

 

 

Éphémères, les maladies et la mort nous menacent.

La sécurité obsède nos frères humains. Prolongeons nos corps et nos âmes !

Prolongeons-nous dans nos enfants, qui ont besoin d'un toit pour grandir, s'épanouir.

 

 

Qui se moque du besoin primaire de sécurité des humains est un piètre philosophe.

Même les nomades tiennent à leur maison : tente, yourte ou mobile home.

Je marche dans la rue Chonkadze et je m'interroge.

Qu'en est-il de l'esprit immortel ?

 

 

 

2

 

 

 

 

 

 

 

La rue Chonkadze traverse le quartier de Sololaki et monte jusqu'à Mtatsminda, au pied d'une colline verdoyante.

Après une journée de travail, j'ai besoin de sortir, de réfléchir en marchant.

 

 

À l'approche du crépuscule, la lumière naturelle se raréfie.

 

 

 

 

 

 

L'esprit me persécute, m'empêche de dormir. 

Que lui importent corps et âme ?

Débrouille-toi, gros lourdaud !

Alors je marche, je regarde.

Un métaphysicien comprend admirablement les physiciens.

 

 

 

 

 

 

Un regard, que la pensée guide, peut traverser les choses matérielles au laser, révéler leurs danses ondulatoires.

Je rencontre des structures, encore des structures, une telle beauté est stupéfiante.

Que vivent à jamais Démocrite et Héraclite !

 

 

 

 

 

 

LIENS avec ce TEXTE :

 

30/01/2013: ÉCHAPPÉE BELLE (poeme) (Tbilisi, 30.01.2013)

3/10/2012: ELOGE DE LA LUMIERE SAINTE SOPHIE ISTANBUL (9 PHOTOS)

28/09/2012: SOFIA : SAGESSE (29.09.2012) (1 PHOTO).

 

 

 

 

Lionel Bonhouvrier.

 



Publié à 09:02, le 17/02/2013 dans A3. LITTERATURE : liens, Tbilissi
Mots clefs :
Page précédente
Page 86 sur 220