HiStOiReS VaGaBoNdEs
"JE N'ENSEIGNE PAS, JE RACONTE" (MONTAIGNE). VAGABONDER vers le SOLEIL LEVANT sur la CROUTE du MONDE : PARIS, PRAGUE, BUDAPEST, SOFIA et RILA, ISTANBUL, APHRODISIAS, PAMUKKALE, KONYA, la CAPPADOCE (GOREME, PASABAG, ZELVE, CAVUSIN, NEVSEHIR, KAYMAKLI), l'ARMÉNIE et la GÉORGIE (UN PEU PARTOUT !)


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Mes amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

A1. POEMES : liens
A2. RECITS : liens
A3. LITTERATURE : liens
A4. HISTOIRE GEOGRAPHIE : liens
A5. ARTS : liens
A6. HUMEUR : liens
B10. PARIS
B11. PRAGUE
B12. BUDAPEST
B13. BULGARIE
B14. ISTANBUL
B15. TURQUIE
B16. TBILISSI
B17. GEORGIE

Sites favoris

http://inde.uniterre.com
http://inde2.uniterre.com
http://inde3.uniterre.com
http://nepalaises.uniterre.com
http://bouddha.uniterre.com
http://sikh.uniterre.com
http://hindou.uniterre.com
http://darjeeling.uniterre.com
http://durajasthan.blogspot.com
http://gujarates.blogspot.com
http://nepalaises.blogspot.com
http://bouddhique.blogspot.com
http://hindouistes.blogspot.com
http://jain.uniterre.com
http://jainiste.blogspot.com
http://georgia.uniterre.com

Newsletter

Saisissez votre adresse email

ESPRIT D'ESCALIER (Conte)

 

 

                               

 

 

 

 

ESPRIT D'ESCALIER

 

 

(Conte)

 

 

 

 

                                 

 

 

 

1

 

 

 

Une fée perverse se penche sur sa bouche ouverte de nouveau né :

- "Tu auras l'esprit d'escalier !"

Malédiction proférée, elle court jeter d'autres sorts, encore plus maléfiques.

 

 

Après une enfance morose, une adolescence solitaire, il aborde l'âge adulte sans enthousiasme.

Invité de la dernière heure dans une soirée d'anniversaire, il s'esquive, rouge de confusion.

 

 

Il ne trouve la répartie juste que dans l'escalier.

À la fête, il aurait fallu être brillant, répondre du tac au tac à cette jeune femme vive et intelligente.

Au lieu de quoi, il reste muet, bouche ouverte.

Et la jeune femme éclate de rire à ses dépens.

 

 

Son cerveau chauffe dangereusement.

Pour la première fois, il comprend sa misère.

Sa vie durant, il traîna à la remorque du temps. 

Jamais dans le tempo, dans la scantion unique, dynamique.

Jamais vivant.

 

 

L'esprit d'escalier le persécute dans l'escalier, dans sa voiture, dans son lit et jusque dans ses rêves.

Pécher contre l'Esprit est impardonnable.

Le Juge vous condamne à descendre l'Escalier jusqu'au coeur glacial de la Terre.

 

 

 

2

 

 

 

Et vous descendez les marches d'un escalier à vis interminable, l'escalier d'une vis sans fin.

 

La tête vous tourne, vous descendez,

 

les genoux  se raidissent, vous descendez,

 

la sentence sans appel du Juge écrase en poudre votre esprit, vous descendez,

 

le désespoir vous happe au fond du trou malgré vos jambes, ces pâtes molles, vous descendez,

 

vos chevilles brûlent, refusent d'obéir, vous descendez,

 

l'Enfer siège plus profond que la plus profonde des fosses sous marines, vous descendez...

 

 

 

3

 

 

 

Une salle gigantesque creusée d'alvéoles dans la paroi rocheuse s'ouvre devant vous.

Des torches flambent et crépitent, la lumière oscille, vous vous frottez les yeux. Quand cessera ce cauchemar ?

 

 

Mais un escalier se gondole de rire, car le concert commence : deux chenilles géantes s'emparent de vos cheveux et de vos pieds et jouent de l'accordéon avec votre distinguée carcasse.

 

 

 

Lionel Bonhouvrier.

 



Publié à 16:19, le 5/02/2013 dans A3. LITTERATURE : liens, Tbilissi
Mots clefs :
Page précédente
Page 95 sur 220