HiStOiReS VaGaBoNdEs
"JE N'ENSEIGNE PAS, JE RACONTE" (MONTAIGNE). VAGABONDER vers le SOLEIL LEVANT sur la CROUTE du MONDE : PARIS, PRAGUE, BUDAPEST, SOFIA et RILA, ISTANBUL, APHRODISIAS, PAMUKKALE, KONYA, la CAPPADOCE (GOREME, PASABAG, ZELVE, CAVUSIN, NEVSEHIR, KAYMAKLI), l'ARMÉNIE et la GÉORGIE (UN PEU PARTOUT !)


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Mes amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

A1. POEMES : liens
A2. RECITS : liens
A3. LITTERATURE : liens
A4. HISTOIRE GEOGRAPHIE : liens
A5. ARTS : liens
A6. HUMEUR : liens
B10. PARIS
B11. PRAGUE
B12. BUDAPEST
B13. BULGARIE
B14. ISTANBUL
B15. TURQUIE
B16. TBILISSI
B17. GEORGIE

Sites favoris

http://inde.uniterre.com
http://inde2.uniterre.com
http://inde3.uniterre.com
http://nepalaises.uniterre.com
http://bouddha.uniterre.com
http://sikh.uniterre.com
http://hindou.uniterre.com
http://darjeeling.uniterre.com
http://durajasthan.blogspot.com
http://gujarates.blogspot.com
http://nepalaises.blogspot.com
http://bouddhique.blogspot.com
http://hindouistes.blogspot.com
http://jain.uniterre.com
http://jainiste.blogspot.com
http://georgia.uniterre.com

Newsletter

Saisissez votre adresse email

IGNORANCE (Istanbul, 6.XI.2012).

 

 

 

 IGNORANCE 

 

 

 

 

1

 

 

 

Nous ne savons pas ce que nous faisons.

Nous croyons suivre la raison, nous sécrétons sans cesse de bonnes raisons d'agir.

Mais sommes-nous si raisonnables ?

 

 

Chaque matin, j'ignore ce que sera ma journée.

Écrirai-je du matin au soir ?

Mais pour écrire quoi, au juste ?

Partirai-je en virée, feu aux fesses, cheveux au vent ?

Mais pour aller où ? Et pour quoi faire ?

Je l'ignore totalement.

 

 

Je ne cherche d'ailleurs pas à le savoir.

Quelle importance, si je laisse mon instinct décider ? Suivre son instinct me semble la meilleure méthode.

 

 

Alors je sors de l'hôtel, marche où le vent me porte, hésite entre deux ferries : Üsküdar ou la Corne d'Or ?

Je saute dans celui qui s'apprête à partir, car il me tarde de quitter un embarcadère trop encombré.

Et vogue mon cher !

 

 

 

2

 

 

 

Nous ne savons pas ce que nous faisons.

Quand un homme et une femme font l'amour, en connaissent-ils la raison ? Chacun suit son désir, veut oublier sa solitude, jouir l'un de l'autre et mourir à soi-même.

Les corps réclament la jouissance, les âmes une reconnaissance. Mais sont-ce bien les véritables raisons de nos étreintes ?

 

 

L'amour porte un bandeau. Ses flèches frappent au hasard avec un instinct infaillible.

L'enfant d'un viol sera peut-être un génie.

Car l'amour doit s'accomplir.

Et les êtres vivants, marionnettes aux yeux bandés, tâtonnent en plein vent dans une double nuit, intérieure et extérieure.

 

 

 

 

LIENS avec ce TEXTE :

 

12/02/2013: OÙ LOGE L'OR DU TEMPS (3 PHOTOS)

31/01/2013: ÉGLISE ALEXANDRE NEVSKI (Tbilisi) (8 PHOTOS)
30/01/2013: ÉCHAPPÉE BELLE (poeme) (Tbilisi, 30.01.2013)

12/11/2012: SOLEIL (poeme) (Istanbul, 25.XI.2012)

26/10/2012: DOUBLE FIL de L'AMOUR (poeme) (Istanbul, 2.11.2012).

25/10/2012: AU MARCHE DE L'AMOUR (poeme) (31.10.2012)

16/09/2012: TEMPS RETROUVÉ (poème) (Prague, 16.09.2012).

 

 

 

Lionel Bonhouvrier.

 



Publié à 17:32, le 31/10/2012 dans A3. LITTERATURE : liens, Istanbul
Mots clefs :
Page précédente
Page 170 sur 220