HiStOiReS VaGaBoNdEs
"JE N'ENSEIGNE PAS, JE RACONTE" (MONTAIGNE). VAGABONDER vers le SOLEIL LEVANT sur la CROUTE du MONDE : PARIS, PRAGUE, BUDAPEST, SOFIA et RILA, ISTANBUL, APHRODISIAS, PAMUKKALE, KONYA, la CAPPADOCE (GOREME, PASABAG, ZELVE, CAVUSIN, NEVSEHIR, KAYMAKLI), l'ARMÉNIE et la GÉORGIE (UN PEU PARTOUT !)


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Mes amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques

A1. POEMES : liens
A2. RECITS : liens
A3. LITTERATURE : liens
A4. HISTOIRE GEOGRAPHIE : liens
A5. ARTS : liens
A6. HUMEUR : liens
B10. PARIS
B11. PRAGUE
B12. BUDAPEST
B13. BULGARIE
B14. ISTANBUL
B15. TURQUIE
B16. TBILISSI
B17. GEORGIE

Sites favoris

http://inde.uniterre.com
http://inde2.uniterre.com
http://inde3.uniterre.com
http://nepalaises.uniterre.com
http://bouddha.uniterre.com
http://sikh.uniterre.com
http://hindou.uniterre.com
http://darjeeling.uniterre.com
http://durajasthan.blogspot.com
http://gujarates.blogspot.com
http://nepalaises.blogspot.com
http://bouddhique.blogspot.com
http://hindouistes.blogspot.com
http://jain.uniterre.com
http://jainiste.blogspot.com
http://georgia.uniterre.com

Newsletter

Saisissez votre adresse email

RACONTER C'EST SE RIRE DE LA MORT (Istanbul)

 

 

 

RACONTER

 

 

C'EST SE RIRE DE LA MORT

 

 

 

 

 

À Ulysse et Shéhérazade.

 

 

 

 

 

1

 

 

 

Écoutant de la musique soufie, la nostalgie m'emporte.

Les paradis, tel le jardin d'Éden, sont souvent des paradis perdus.

Imaginer l'avenir glace la moëlle épinière. L'humanité continuera son bonhomme de chemin de massacres en catastrophes.

 

 

Mais nous croyons savoir ce qu'est le passé.

Nous aimons transmettre notre vision du monde, avec des mots de tous les jours. Cela nous rassure.

Comme si les mots n'étaient pas des doses de nitroglycérine.

Est-il si simple, si anodin de raconter une histoire ?

 

 

 

2

 

 

 

Pour Ulysse comme pour Shéhérazade, c'est une question de vie et de mort.

Ulysse révèle ses aventures, ses ruses pour échapper aux tentatives de meurtre qu'Héra et Poséidon multiplient sur sa route.

Il conte les épisodes de sa survie. Il n'en sort pas indemne.

 

 

Frôlant la mort bien des fois,  Ulysse voit tomber tous ses compagnons, cailloux sanglants, témoins de son sillage...

Point de cailloux sur sa tombe, l'homme usé par les épreuves et les embruns est un combattant de première force.

 

 

- "Je m'appelle Personne !" assure Ulysse au Cyclope, qui aime aspirer goûlument la cervelle humaine comme oeuf à la coque.

Dans cette histoire de dupes et de cruauté, Polyphème perd son oeil unique, perforé par un pieu chauffé au rouge.

 

 

 

3

 

 

 

Condamnéà mort par le calife, Shéhérazade prolonge sa vie en racontant chaque soir une histoire, qu'elle interrompt au meilleur moment.

Voulant connaître la suite, Haroun-al-Rachid repousse l'exécution.

 

 

Pour survivre un jour de plus, Shéhérazade fait preuve d'imagination, d'intelligence et de ruse.

Une véritable Ulysse transposée dans un harem de Bagdad. 

 

 

Pas question de tuer son royal bourreau, malgré sa cruauté.

Elle doit au contraire le séduire, le distraire, lui éviter l'ennui, meubler son insomnie.

 

 

Son Verbe désamorce enfin sa peine de mort.

Il lui faut mille et une nuits.

C'est peu pour une danse des mille voiles, que la cruauté d'un insomniaque menace.

Mais conter une histoire, c'est se rire de la mort.

 

 

 

 

LIENS avec ce TEXTE :

 

24/01/2013: L'ESSENCE DU PRÉSENT (ontologie) (2 PHOTOS)

 

 

 

Lionel Bonhouvrier.

 



Publié à 14:38, le 5/10/2012 dans A3. LITTERATURE : liens, Istanbul
Mots clefs :
Page précédente
Page 196 sur 220